15 Jun

L’huile d’olive d’Essaouira primée au concours OLEA 2006

Les oléiculteurs d’Essaouira, qui investissent de plus en plus dans la qualité, ont vu leurs efforts récompensés en remportant deux prix au concours national organisé, récemment à Marrakech, en marge de la 4e édition du Salon international de l’olivier OLEA 2006 .

En effet, le jury du concours national d’huile d’olive extra vierge, initié par le Comité oléicole régional du Haouz, en collaboration avec l’Office régional de mise en valeur agricole (ORMVA) du Haouz, a attribué le premier prix pour la variété picholine marocaine et le troisième pour la variété arbequina (catégorie fruitée intense) aux oléiculteurs souiris Lakhdari Saïd et Abderrahim Ezzahir.

Seize candidats (producteurs individuels, associations de producteurs et entreprises de conditionnement) représentant Marrakech, Aït Ourir, Loudaya, Safi, Essaouira, Kelâat Sraghna, Agadir, Fès et Meknès ont pris part à ce concours qui n’a admis que les huiles d’olive extra vierges selon la norme commerciale applicable à l’huile d’olive et à l’huile de grignon d’olive adoptée par le Conseil oléicole international (COI).

Les deux lauréats, qui ont reçu à cette occasion des médailles et des diplômes, ont déclaré à l’agence MAP que cette distinction est un motif de fierté pour eux, mais aussi pour l’ensemble des oléiculteurs de la province d’Essaouira, une reconnaissance de la qualité de l’huile de cette région et une mise en valeur de ses potentialités.

Elle constitue également un facteur de motivation pour encourager le développement de cette culture et inciter les agriculteurs à investir davantage dans la qualité pour gagner le pari de la concurrence à l’ère de la mondialisation et de la libéralisation des marchés, ont-ils ajouté. L’oliveraie d’Essaouira couvre 13.500 hectares, soit 63% de la superficie arboriculture de la province.

Le secteur génère plus de 600.000 journées de travail, soit 2.000 emplois permanents. Les vergers sont à 90% conduits en bour et la production était de 10.500 tonnes pendant la campagne agricole 2005-2006, avec un rendement de 07 t/ha en bour et 1,5 t/ha en irrigué.

Dans le cadre de l’amélioration de la qualité de l’huile d’olive, la Direction provinciale de l’agriculture (DPA) d’Essaouira réalise un programme d’envergure dont l’objectif est d’inciter les oléiculteurs à l’utilisation du guide de bonnes pratiques de fabrication de l’huile d’olive.

Cela va des techniques culturales jusqu’à l’extraction et la conservation de l’huile. Les agents d’encadrement de la DPA, appuyés par une équipe pluridisciplinaire vulgarisent l’entretien des olivettes et les nouvelles techniques de production d’huile d’olive.

Un groupe d’oléiculteurs de la province a été identifié et appuyé par cette équipe afin de produire une huile d’olive de bonne qualité et bien conditionnée. La DPA se penche actuellement sur l’élaboration d’un projet d’appellation d’origine de l’huile d’olive dans la zone de Meskala et ce, en collaboration avec le Centre régional de la recherche agronomique de Marrakech.

Source & Link

Leave a Reply