03 Jul

L’olive dans tous ses états

Par Abdellah Chankour,

Une large compagne de communication que celle lancée tous azimuts par le Crédit agricole, une banque publique, au sujet de son forum d’investissement dans l’olive. Tous les supports ou presque de la presse quotidienne et  hebdomadaire, arabophone et francophone, ont été touchés. Sauf votre quotidien Aujourd’hui Le Maroc. Il n’a pas été sollicité. Bizarrement. Pourquoi?


On ne connaît pas les raisons de ce qui ressemble à un véritable ostracisme alors que notre journal a toujours accompagné les problèmes du secteur agricole et des agriculteurs. Pour la campagne olive, le nombre de passage comme vous pouvez le constater sur le tableau varie de 1 à 4. Qui a eu droit à plusieurs pleines pages, qui des 1/2, qui des 1/4, qui des 3/4. Un quota en fonction visiblement de l’idée que l’annonceur se fait de la publication. Pour un budget total brut estimé à 632. 400 Dh, le Crédit agricole a concocté un média planning très significatif à plus d’un titre qui restera dans les annales. Avant cette campagne, le même établissement a distribué pour près de 200.000 Dh de publicité institutionnelle destinée exclusivement aux publications arabophones.
Cette fois-ci, même traitement pour tous les bénéficiaires, un seul passage. Notre confrère Al Haraka du Mouvement Populaire n’a pas été oublié, 1/2 page à 16.000 Dh. Le ministre de tutelle Mohand Laenser n’y trouvera rien à redire. Vive l’olive quand elle est bien pressée. L’un dans l’autre, cette affaire a dû coûter 1 million de DH. Le prix du consensus médiatique. Si on compte les frais d’organisation du forum de l’olive et les émoluments de Téléstratégie de Abderrazzak Sitaïl, il faut ajouter trois ou quatre petits millions de DH. Une bagatelle. Pour une opération qui a attiré juste une centaine de personnes le jour de l’ouverture, c’est une vraie bérézina. Si nos comptes ne sont pas bons, il faut publier les vrais chiffres.

Source & Lien

Leave a Reply