14 Sep

Agriculture Marocaine: Le coup de pouce de l’Usaid

Par Ahmed Belghiti,

  • · Un programme sur 5 ans pour améliorer la productivité…
  • · … et aider au positionnement sur le marché US
  • · Cinq filières de produits à forte valeur ajoutée identifiées

huile d'oliveLe marché américain n’est plus aussi inaccessible pour les agriculteurs marocains. Star olive, entreprise spécialisée dans la fabrication d’huile d’olive, en a fait l’expérience. En effet, grâce au programme agriculture et agrobusiness intégrés de l’Agence américaine d’aide au développement (Usaid), la PME a pu bénéficier de judicieux conseils pour pouvoir écouler son huile d’olive en Californie et au Canada. Ce programme d’assistance (2005-2009) a pour objectif de soutenir les réformes de la politique agricole et sa diversification. Il entend améliorer la compétitivité de l’agro-industrie, renforcer la capacité des institutions, ainsi que développer les filières performantes.

Le champ d’action concerne le renforcement des institutions pour développer des filières compétitives en continuelle amélioration. Dans la ligne de mire de l’Usaid, cinq filières: olives, câpres, viandes ovines, plantes aromatiques et médicinales, et baies dans trois régions du Royaume, le Gharb-Loukkos, le Saïss et la Moulouya/Oriental. «Ce sont des régions jouissant d’un grand potentiel pour l’investissement en agriculture», indique-t-on au sein de l’agence.

Traçabilité
Tout au long du processus d’implantation, le programme a permis des avancées non négligeables. Et pour cause, il offre des actions d’assistance technique et d’encadrement des agriculteurs pour des filières et des régions qu’il cible, afin de les aider à se conformer aux normes internationales. Concrètement, ces agriculteurs sont assistés pour améliorer leurs modes de production et de gestion afin d’assurer traçabilité, qualité et hygiène des produits.
Aussi, dans le cadre du développement d’une meilleure compétitivité des filières, le programme s’atèle à offrir des services tout au long du parcours (de la production agricole en passant par la logistique, la transformation, le conditionnement et la commercialisation).

Faisant partie également de son champ d’action, renforcer les associations déjà existantes ainsi que stimuler l’émergence
de nouvelles alliances entre les acteurs des filières et des régions.

Le dernier axe d’intervention, et non des moindres, concerne l’amélioration de l’accès à l’information sur les marchés. À cet égard, le programme et ses partenaires élaborent, actuellement, un système d’information sur les marchés pour les filières cibles.

Par ailleurs, revêtant un caractère transversal et multidimensionnel, le programme appuie les filières de production agricoles, selon les objectifs déclinés dans les trois régions citées. Par exemple, dans la région du Gharb-Loukkos, il assiste les agriculteurs à la diversification de la production des cultures à forte valeur ajoutée, spécialement les petits fruits rouges.

[Source] Cliquer ici

Leave a Reply