16 Oct

Journées méditerranéennes de l’olivier 2007 à Meknès

Par Mouhcine Abou Nada,

huile d'olive et olives noires“Les bonnes pratiques oléicoles pour la production d’huile d’olive de qualité et la protection de l’environnement”, est le thème des deuxièmes journées méditerranéennes de l’olivier qui seront organisées du 22 au 26 octobre dans la cité ismaïlienne par l’Agro-pôle Olivier ENA-Meknès en collaboration avec l’Université internationale d’Andalousie.

Ces journées réuniront un parterre de spécialistes de la majorité des pays oléicoles du Bassin méditerranéen notamment le Maroc, l’Espagne, la France, la Grèce, l’Italie, la Syrie, la Tunisie et l’Algérie, dans le but de partager leurs expériences sur les bonnes pratiques oléicoles pour la production d’huile d’olive de qualité et la protection de l’environnement.

Le programme comprend des conférences techniques et scientifiques, des visites et des dégustations d’huile d’olive autour de 5 journées thématiques traitant de thèmes portant sur “Le marché international de l’huile d’olive: enjeux et stratégies de développement des filières oléicoles méditerranéennes”, les “techniques de conduite de l’olivier : plantation, irrigation, fertilisation et taille”, le “choix variétal, densité, performances agronomiques des variétés d’olivier et techniques de multiplication”, les “bonnes pratiques oléicoles en zones arides et semi-arides et conservation de sol contre l’érosion” et la “récolte et qualité de l’huile, systèmes d’extraction et valorisation des sous-produits de l’olivier”.

Selon Dr Noureddine Ouazzani, professeur à l’ENA de Meknès et initiateur de ces journées, la deuxième édition 2007 marque le début d’une tradition à perpétuer dans une région connue par ses traditions oléicoles ancestrales, contribuant ainsi au transfert de techniques et de technologies pour la promotion et le développement de la filière oléicole régionale et nationale.

Ces journées constitueront un espace d’échanges et de discussions entre les différents acteurs de la filière oléicole méditerranéenne pour une oléiculture durable respectueuse de l’environnement.

Arbre millénaire du Bassin méditerranéen, l’olivier, essentiellement estimé pour son fruit et son huile, principaux produits dérivant de sa culture, constitue depuis l’antiquité et jusqu’à aujourd’hui, un symbole d’échange économique et culturel pour les civilisations méditerranéennes.

A l’heure actuelle, 98 % de la production mondiale d’huile d’olive est réalisée en Méditerranée, selon les organisateurs, qui soulignent qu’avec un accroissement de plus en plus considérable, l’oléiculture joue un rôle moteur en termes d’économie, d’emploi, et d’équilibres social et environnemental des régions méditerranéennes.

Le système agricole lié à la culture de l’olivier s’est longtemps caractérisé par son adaptation au milieu et sa pratique empirique. Cependant, depuis quelques décennies déjà, plusieurs facteurs ont modifié les systèmes de production de l’olivier et de transformation de ses produits. Les nouveaux enjeux socio-économiques de l’oléiculture liés à une forte demande de revalorisation de l’huile d’olive reconnue pour ses vertus sur la santé, et à la nécessité urgente de préserver l’environnement, constituent les leviers majeurs de ce changement.

[Source] Cliquer ici

Leave a Reply