15 Dec

Inauguration d’un projet intégré de développement de l’huile d’olive

Par MAP,

soprolives huile d'olive marocaineLe ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, Aziz Akhannouch, a procédé vendredi dans la commune de Tamellalt, relevant de la province d’El Kelâa des Sraghnas, à l’inauguration d’un projet intégré de développement de l’huile d’olive (Soprolives), d’un investissement global de 120 millions de dirhams.

Initié en 2006 par la Société Maroc Emirats Arabes Unis de Développement (Somed) et le groupe Portugais Sovena, “Soprolives” couvre toute la filière, depuis la production jusqu’à la commercialisation.

Le but étant d’améliorer aussi bien la productivité des terres que la qualité du produit final et ce, grâce à l’usage des techniques modernes de conduites des oliveraies qui tiennent compte de la préservation des ressources en eau par le biais de systèmes d’irrigations.

Etalé sur une superficie totale de 1.000 ha (terres adjugées dans le cadre du premier appel d’offres international Sodea lancé en 2005), ce projet comprend 3 bassins de stockage d’eau de plus de 100.000 m3 (2 déjà opérationnels), 3 stations de pompage de plus de 1.000 m3/h, un réseau d’irrigation par goutte à goutte sur la totalité de l’exploitation oléicole et une unité industrielle avec trituration, raffinage et conditionnement de l’huile d’olive prévue à l’horizon 2010.

Plus de 90 % de la superficie agricole de ce projet sera dédié à la plantation d’oliviers (près de 180.000 arbustes sont en cours de plantation), alors que les premiers fruits seront récoltés dans les trois années à venir en raison du choix de la variété “Arbequina” qui permet une production précoce.

Le projet “Soprolives” aura des retombées socio-économiques très positives sur la région en termes notamment d’encadrement et de transfert de savoir-faire au profit des agriculteurs partenaires, de création d’emplois permanents (plus de 50 emplois) auxquels s’ajoutent les postes d’emplois saisonniers, de respect des standards mondiaux en matière de productivité et de qualité et de contribution à la dynamique économique que connaît la région.

S’exprimant à cette occasion, M. Akhannouch a fait savoir que ce projet s’inscrit dans le cadre du plan adopté par le gouvernement, visant le désengagement de la gestion directe des terres agricoles gérées par la Sodea, la Sogeta et la Société nationale de développement de l’élevage (SNDE), notant qu’à travers cette démarche l’Etat vise la valorisation du patrimoine foncier et la sauvegarde des emplois existants.

M. Akhannouch a ajouté que 165 projets ont ainsi bénéficié de la première tranche de ce plan, ce qui correspond à plus de 42.000 ha cédés, notant que le projet “Soprolives” revêt une importance cruciale à plusieurs niveaux surtout qu’il se veut “l’illustration de la réussite du partenariat public-privé ayant fédéré des investisseurs importants comme la Somed et la Sovena”.

[Source] Cliquer ici

Leave a Reply