10 Jul

Filière Oléicole de la Région de Meknès: enjeux et perspectives de développement

Par Noureddine Ouazzani,

champ d'oliveirL’olivier, de par ses produits et leurs utilisations séculaires ainsi que ses fonctions multiples de lutte contre l’érosion, de valorisation des terres agricoles et de fixation des populations dans les zones de montagne, constitue la principale spéculation fruitière cultivée au Maroc avec environ 590.000 Ha, soit près de 58 % du verger arboricole national. Il s’étend sur tout le territoire national, exception faite de la bande côtière Atlantique, en raison de ses capacités d’adaptation à tous les étages bioclimatiques, allant des zones de montagne (1.200 mm) aux zones arides et sahariennes (moins de 200 mm).

Ce secteur, qui intéresse plus de 400.000 exploitations agricoles, contribue dans une forte proportion à la formation du revenu d’une large frange d’agriculteurs démunis et assure, à travers ses produits huile et olive, un rôle déterminant dans l’alimentation des populations rurales. Il contribue à hauteur de 5% dans la formation du PIB Agricole. Par ailleurs, les productions oléicoles contribuent activement à l’équilibre de la balance commerciale, sachant que le Maroc est le 2ème exportateur mondial des olives de table, après l’Espagne, avec une moyenne annuelle de près de 60.000 T.

[Source] Cliquer ici pour continuer

Leave a Reply