09 Nov

Kabylie-Bejaia: Sale temps pour l’olive!

Par Hamid G.,

La collecte des olives a commencé à Béjaïa.
Profitant du beau temps de ce début du mois de novembre, chaque matin, des dizaines de familles se rendent sur les champs pour passer toute la journée sous les oliviers.
Les huileries commencent à recevoir les premiers sacs pleins d’olives. En fait, la campagne de collecte a commencé timidement durant le Ramadhan.
Cette année, l’olive a mûri précocement, à cause des fortes chaleurs et de la sécheresse qui sévissent dans le pays.

A Aït Smaïl, localité située à une soixantaine de kilomètres à l’est de Béjaïa, les champs d’oliviers grouillent de monde. Dans cette région montagneuse et pluvieuse, les familles veulent profiter pleinement du beau temps et du week-end pour avancer dans la cueillette des olives. Elles rejoignent les champs situés près de leurs maisons tôt dans la matinée pour revenir avec le coucher du soleil.

Généralement, une personne ou deux restent à la maison pour préparer le déjeuner servi sur les champs. Les vacances scolaires sont également des périodes qu’affectionnent les habitants pour se rendre sur les champs et ramasser les olives, avec l’aide précieuse des enfants scolarisés.

Cette campagne peut s’étaler sur plusieurs mois pour se terminer vers la fin de l’année et parfois s’étaler jusqu’à fin janvier. Tout dépend de la récolte qui a toutefois reculé cette année, à cause de la sécheresse. L’hiver passé n’a pas été rude. Il n’a pas neigé abondamment et la pluie n’est pas tombée suffisamment, selon des agriculteurs et des habitants de la région. La récolte ne sera pas importante cette saison. En effet, l’olive a beaucoup souffert de la chaleur et de la sécheresse.

Les habitants qui exploitent de petits champs de plusieurs dizaines d’oliviers en moyenne s’inquiètent des conséquences de la vague de chaleur actuelle sur les récoltes et la qualité de l’huile d’olive. Ils s’interrogent également sur les conséquences de cette sécheresse sur l’agriculture. La région est connue pour ses oliveraies et sa culture maraîchère.

[Source] Cliquer ici

One Response to “Kabylie-Bejaia: Sale temps pour l’olive!”

  1. isaac azoulay Says:

    Dear Sir,

    I am living in Holland and I am interested
    Of your olive oil carried the name JAIA
    is it posible to discussed with you starting import
    to the Netherlands or agent what ever your oil is very testy
    please be so kind and advise me witch stap we
    need to take to a contact with your sale departments

    a waiting your reply

    with best regards
    Isaac Azoulay

Leave a Reply