06 Nov

Olea Capital: 1,8 milliard dirham pour la production d’huile d’olive

Lancé conjointement par Société générale Asset Management (France) et le Crédit Agricole du Maroc, le Fonds Olea Capital se donne pour objectif de structurer, financer et gérer le développement d’une filière agro-industrielle de production d’huile d’olive extra-vierge au Maroc.

champs d'olivesLe Fonds bénéficiera de l’appui du Groupe Société générale, notamment en matière de structuration de fonds et de projet, et de l’expertise financière et technique du Crédit Agricole du Maroc, ainsi que de sa capacité à ancrer le projet dans l’économie marocaine. Au plan financier, ce fonds présente toutes les composantes d’une structure de capital investissement.

Avec un montant de 600 millions de dirhams de fonds propres levés auprès d’investisseurs et 1,2 milliard de dirhams de dette bancaire, le fonds développera une capacité agro-industrielle de production annuelle de 30.000 tonnes d’huile d’olive qui, conforme aux standards internationaux de coût et de qualité, sera principalement commercialisée sur les marchés internationaux. Il offrira aux investisseurs un rendement cible de 20 à 25% sur une durée d’investissement de 12 ans.

Au plan technique, le fonds créera puis exploitera 10 unités agro-industrielles d’une superficie moyenne de 1.000 ha d’oliviers, exploitées selon un modèle cultural super- intensif.

Entièrement intégrées, ces unités seront équipées d’usines de trituration et de capacités de stockage autonomes permettant de garantir notamment la qualité de la production d’huile. Quelques années après avoir atteint leur vitesse de croisière, elles seront cédées, en priorité aux investisseurs initiaux, soit en principe au bout de 7 à 8 ans.

Avec un itinéraire technique bénéficiant des expériences internationales existantes se concluant par une récolte en totalité mécanisée, le rendement cible devrait atteindre, en moyenne pluriannuelle, 2 tonnes d’huile d’olive extra-vierge à l’hectare, à partir de l’année 6 de plantation.

Tariq Sijilmassi, président du Directoire du Crédit Agricole du Maroc, commente: «Par son dimensionnement et sa conception, le projet Olea Capital est de nature à mettre en place une filière oléicole marocaine alliant tradition au niveau national et rentabilité au plan mondial.

A terme, dans un pays où la production et la consommation de l’huile d’olive sont solidement ancrées dans la culture, Olea Capital, bénéficiant de techniques financières de pointe, devrait contribuer à développer et viabiliser un pan entier de l’économie agro-industrielle marocaine».

Abdelaziz Tazi, président du conseil de surveillance de la Société générale marocaine de banques avait déclaré à ce sujet: «Toujours soucieuse d’accompagner le développement économique de notre pays, de répondre avec efficacité et détermination aux grands défis sectoriels de notre économie, la Société générale se félicite de participer au lancement de ce projet ambitieux et structurant, aux côtés du Crédit Agricole du Maroc et de SGAM Alternative Investments et bientôt des investisseurs et opérateurs du secteur».

Philippe Brosse, directeur général de Sgam Alternative Investments a estimé, pour sa part, : «Avec le lancement d’Olea Capital, Sgam AI confirme sa confiance dans le potentiel de l’économie marocaine pour y développer une activité de capital investissement, créatrice de valeur pour les acteurs économiques et les investisseurs. Ainsi Olea Capital constitue un véhicule d’investissement unique pour jouer la hausse structurelle du cours de l’huile d’olive».

[Source] Click here

2 Responses to “Olea Capital: 1,8 milliard dirham pour la production d’huile d’olive”

  1. Tahsa Says:

    Bonjour

    Pour votre information

    Laaroussi

  2. Nassila Abdellatif Says:

    Cherche poste manager en irrigation et fertilisation

Leave a Reply