19 Dec

Tunisie: la filière huile d’olive en danger

Par Galia Skander,

huile d'olive en vrac

La production d’huile d’olive pour la saison agricole 2007-2008 est estimée à 130.000 tonnes, et ce, pour la 5ème année consécutive, permettant à la Tunisie d’occuper le 4ème rang mondial en matière d’exportation.

Toutefois, le problème de l’huile d’olive ne se situe pas au niveau de la production, mais au niveau du coût de production, avec la raréfaction de la main d’œuvre et l’augmentation de son coût, ainsi qu’au niveau de l’exportation et de la commercialisation.

La Tunisie demeure tributaire du marché européen et doit composer avec la montée en charge de nouveaux producteurs, comme la Chine, la Syrie et la Turquie.

Dans un futur proche, la filière d’huile d’olive sera en réel danger, puisqu’elle ne disposera plus d’un marché intérieur dont les habitudes alimentaires ont été totalement inversées vers les huiles importées, et elle sera de moins en moins compétitive face aux produits européens qui compensent le litre d’huile d’olive au niveau de la production à hauteur de 1.20 Euros le litre.

Il est très urgent de repenser le modèle agricole tunisien, dont les schémas remontent aux années 60 et 70, et qui a besoin d’une refonte radicale et d’une nouvelle vision stratégique. La Tunisie court un vrai risque de dépendance alimentaire aigue dans les 20 prochaines années.

[Source] Cliquer ici

One Response to “Tunisie: la filière huile d’olive en danger”

  1. ahmed Says:

    salli 3annibi.la tunisie ne risquera rien l’huile d’olives tunisien par son goût super et naturel va conquérir tous les marchés

Leave a Reply