06 Sep

L’Olivier, Un arbre sacré

Un arbre sacré

Symbole d’éternité, de victoire et de force chez les Grecs, l’olivier revêt plus tard une forte symbolique spirituelle dans les trois religions monothéistes.

C ‘est d’Egypte que Cécrops, roi mythique d’Athènes, aurait rapporté le premier plant d’olivier pour le faire fructifier sur l’Acropole. La tradition grecque rapporte une autre légende. Deux dieux de l’Olympe se disputaient l’hégémonie sur Athènes – alors nommée Cécropia – et sur l’Attique. L’un était Poséidon, maître de la terre et des eaux, l’autre Athéna, fille de Zeus et déesse incarnant la Raison. Les dieux décidèrent que celui des deux qui réaliserait la plus étonnante prouesse serait déclaré vainqueur. Le dieu de la mer frappa l’Acropole de son trident et il en jaillit un bassin d’eau salée. Athéna à son tour heurta le roc et le premier olivier sortit du sol, tout couvert de fruits. Elle remporta haut la main la victoire.

C’est en hommage à cet exploit qu’Erechthée, roi d’Attique et successeur de Cécrops, nomma sa capitale Athènes. Il éleva un temple à la déesse, l’Erechthéion, au sommet de l’Acropole. Il abritait le fameux olivier, une statue d’Athéna, le bassin d’eau salée et la marque du trident de Poséidon. Du moins, si l’on en croit ce que nous rapporte Pausanias dans sa Periegêsis. En 480 avant J.-C., le temple et son contenu furent incendiés par les Perses. Mais du tronc d’olivier calciné surgit bientôt une pousse qui se déploya brusquement lorsque les Grecs reprirent la ville après la victoire de Salamine. C’est ce que met en scène Eschyle dans sa tragédie Les Perses, l’olivier étant « l’arbre invaincu qui renaît de lui-même », comme le définit Sophocle et qui fait de lui un symbole d’éternité. Tout individu qui abat ou brûle cet arbre sacré est passible de mort. Les Spartiates, lorsqu’ils ravagent l’Attique, se gardent bien de saccager les oliveraies par crainte du châtiment divin.

Dans la Genèse, alors que la terre est recouverte par les flots du Déluge, Noé envoie une colombe pour connaître l’état de l’éventuelle décrue des eaux. Et c’est un rameau d’olivier que rapporte l’oiseau, devenu depuis lors le signe du lien entre Dieu et les hommes. Un symbole de paix qui a été repris pour l’emblème des Nations unies. L’huile d’olive participe du sacré : le saint chrême servant aux onctions rituelles en est composé. L’Ancien Testament, dans le livre de l’Exode, en fournit la recette : « Procure-toi des parfums de choix : cinq cents sicles de myrrhe vierge, la moitié de ce poids de cinnamome odorant – soit deux cent cinquante sicles – et deux cent cinquante sicles de roseau odoriférant ; cinq cents sicles de casse et un setier d’huile d’olive. Tu en composeras un saint chrême. » Ce baume sacré sert à oindre l’arche du Témoignage, les autels, la table et ses instruments, le grand prêtre et ses assistants. Les anciens Hébreux attendent le Messie, ce qui, en hébreux, signifie « l’oint du Seigneur » (traduction grecque : Kristos). Le Christ se recueille la veille de sa Passion dans un jardin au pied du mont des Oliviers. Il sera arrêté dans ce lieu que Marc et Matthieu nomment Geth Sémani, nom araméen signifiant « pressoir à huile ».

L’onction à l’huile d’olive consacrée intervient dans nombre de cérémonies de l’Eglise chrétienne, qu’elle soit orthodoxe ou catholique : baptême, confirmation, ordination des prêtres ou extrême-onction. Elle sert aussi pour la consécration des rois de France dans la cathédrale de Reims, cette huile provenant d’une sainte ampoule qui, lors du baptême de Clovis par saint Rémi, aurait été apportée par une colombe.

Pour les musulmans aussi, l’olivier a un caractère sacré. Dans le Coran, il est écrit : « Dieu est la lumière des cieux et de la terre. Il éclaire comme la lampe allumée dans le verre et dont l’éclat ressemble à celui d’une étoile. Sa lumière vient de l’arbre béni, de cet olivier qui n’est ni de l’Orient ni de l’Occident, dont l’huile s’enflamme à la moindre approche du feu et produit des rayons toujours renaissants. Par elle, il conduit ceux qu’il lui plaît. »

Source & Lien

Leave a Reply