14 Dec

Tunisie: Les exportations d’huile d’olive ont rapporté 900 millions USD

M. Mohamed Habib Haddad, ministre de l’Agriculture et des Ressources hydrauliques, a affirmé dans sa réponse aux conseillers sur le projet de budget de son département, pour l’exercice 2007, le saut qualitatif que le secteur agricole a enregistré en 2006, lequel s’est traduit par un accroissement de 2,6%, en moyenne, de la valeur ajoutée.

Il a ajouté que les indicateurs de la balance commerciale alimentaire se sont également améliorés, sachant que le taux de couverture des importations des produits alimentaires par les exportations devrait atteindre 110% et un excédent de 122 millions de dinars en 2006 est également prévu.

Il a déclaré que les programmes de mise à niveau (PMN) du secteur agricole ont permis l’amélioration de la qualité des produits agricoles et le maintien des quotas d’exportation destinés à l’Union européenne, pour ce qui est notamment des produits de la mer.

S’agissant de l’huile d’olive, le ministre a affirmé qu’on ne peut parler de crise pour la saison 2006, d’autant que le pays a pu exporter jusqu’à présent 167.000 tonnes pour des recettes de 900 millions de dinars. Il a ainsi précisé que l’année prochaine connaîtra la dynamisation de l’exportation de l’huile d’olive conditionnée vers les marchés porteurs.

M. Haddad a ajouté que les problèmes que rencontrent certains exportateurs sont dus à la fluctuation des prix sur le marché international, faisant remarquer que tous ces problèmes peuvent être résolus grâce au rééchelonnement des dettes des producteurs par la Banque centrale.

Le ministre a passé en revue les différents programmes décidés en vue de garantir la bonne qualité de la récolte des dattes, indiquant qu’en dépit de l’évolution de l’utilisation des moustiquaires pour couvrir les régimes de dattes et les protéger (400.000 régimes couverts cette année contre 200.000 l’année dernière), les résultats demeurent en deçà des objectifs tracés qui visent la couverture de toute la récolte l’année prochaine.

Il a ajouté que les opérations de lutte contre les vers de dattes qui menacent la récolte ont été étendues aux sites de stockage et aux moyens de transport de ce produit.

M. Haddad a indiqué que les priorités de la prochaine étape portent sur l’amélioration de la compétitivité du secteur agricole et l’impulsion de l’exportation en tant que locomotive du développement agricole, tout en oeuvrant à drainer l’investissement, à préserver les ressources naturelles en tant que pivot du développement et à consolider la sécurité alimentaire. L’ultime objectif demeure la consolidation des capacités du secteur à faire face aux défis de la prochaine étape, notamment la libéralisation du secteur dans le cadre de l’accord d’association avec l’Union européenne.

Concernant l’agriculture biologique, il a affirmé que les orientations futures prévoient le doublement de la production de ce secteur porteur, la poursuite de la prospection des moyens à même de renforcer cette activité et la conquête de nouveaux marchés pour la commercialisation.

Selon le ministre, 5 grands nouveaux projets démarreront l’année prochaine moyennant 226,4 millions de dinars. Ces projets prévus, dans le cadre des orientations de la prochaine décennie 2007-2016, portent notamment sur la réalisation du grand barrage de Gafsa, du périmètre irrigué de Sirat au Kef et les projets de développement intégré de Siliana et de Kairouan.

La prochaine étape sera également marquée par l’élargissement de l’utilisation des contrats de production pour toucher d’autres produits, la consolidation du partenariat, le développement des projets agricoles réalisés avec la participation d’investisseurs étrangers dans les secteurs à haute valeur ajoutée, outre la révision des critères d’octroi des crédits d’investissement, l’introduction de nouvelles activités et la révision des délais d’octroi et de grâce.

Il a fait remarquer que les cartes agricoles réalisées ont touché toutes les régions et seront diffusées sur Internet afin de permettre aux investisseurs de les mettre à profit, ajoutant que le ministère poursuivra la réalisation de plusieurs études stratégiques et sectorielles, la mise en place du programme de la qualité totalité et la diffusion du label (origine) pour certains fruits tels que les pommes et les grenades.

La Chambre a ensuite adopté le projet de budget du ministère de l’Agriculture pour 2007.

[Source] Cliquer ici

Leave a Reply