03 Apr

Pour un meilleur positionnement de l’huile d’olive tunisienne sur les marchés à l’export

Les préalables pour assurer à l’huile tunisienne conditionnée un meilleur positionnement sur les marchés à l’export dans les années qui viennent semblent, enfin, réunis.

Les experts parient d’ailleurs à juste titre sur la mise en place d’un dispositif d’exportation de l’huile d’olive conditionnée. Dans le cadre du 11ème Plan, les prévisions d’exportation de l’huile d’olive conditionnée par rapport au total exporté en vrac tablent ainsi sur un taux de croissance optimiste mais néanmoins réaliste, 10% contre 1% actuellement.

Au centre de ce dispositif, figure la création toute récente du Fonds de Promotion de l’Huile d’Olive Conditionnée (FOPRHOC) alimenté par un prélèvement de 0,5% sur la valeur des quantités d’huile d’olive exportées en vrac.

Depuis 1994, en effet, et malgré la libéralisation de l’exportation de l’huile d’olive, la part du conditionné dans les opérations d’exportation n’a pas évolué d’une façon significative.

C’est donc l’affranchissement du pas qui manquait le plus, voire le virage salutaire. En fait, la création du FOPRHOC est une condition nécessaire mais pas suffisante, aux moyens doivent s’ajouter l’approche concertée et l’application clairement partagée et la veille stratégique.

D’où l’organisation, le jeudi 5 avril 2007 à Tunis par le Ministère de l’industrie, de l’Energie et des PME en collaboration avec la Fédération Nationale de l’Agroalimentaire et le Centre Technique de l’Emballage et du Conditionnement (PACKTEC), d’une journée d’information sur le thème “Fonds de Promotion de l’Huile d’Olive Conditionnée : pour un meilleur positionnement de l’huile d’olive tunisienne sur les marchés à l’export”.

Certes, l’occasion est propice pour sensibiliser et informer tous les intervenants sur les attributions et les domaines d’intervention du FOPRHOC. Mais l’essentiel pour cette manifestation consistera à identifier un programme de promotion de l’huile d’olive sur les marchés à l’export.

Les organisateurs de la journée d’information ont ainsi adopté une approche exhaustive et pédagogique. Etant donné l’intérêt accordé à la promotion de l’huile d’olive conditionnée sur les nouveaux marchés d’exportation et vu l’importance de l’emballage pour le positionnement des produits par rapport à la concurrence, cette journée mettra l’accent sur le rôle de l’emballage et de son design pour le positionnement de l’huile d’olive tunisienne à l’export.

Cette journée ne manquera pas d’éclairer les exportateurs dans leur démarche de diversification des emballages et d’accès à de nouveaux marchés traditionnels européens et de sensibiliser à la nécessité d’intégrer la composante emballage dans leur stratégie marketing.

L’aspect règlementaire représente, quant à lui, un facteur déterminant pour favoriser l’introduction de notre huile d’olive conditionnée dans ces pays. D’où l’importance de l’étiquetage et de la traçabilité dont les conditions d’application vont être abordées pendant cette manifestation et dont la mise en oeuvre est aujourd’hui une condition sine qua non pour exporter l’huile d’olive ou tout autre produit agroalimentaire.

Les aspects liés à la stratégie commerciale pour favoriser un meilleur positionnement de l’huile d’olive conditionnée sur les marchés de l’export sont prévus au programme.

Des thèmes relatifs aux attributions du FOPRHOC, aux consortiums, et au rôle du CEPEX dans la promotion des exportations de l’huile d’olive conditionnée seront abordée au cours de cette journée et permettront certainement à aboutir à des recommandations, voire à un programme de promotion qui tient compte des caractéristiques des marchés cibles et de leur environnement spécifique.

Les témoignages d’entreprises exportatrices viendront appuyer et fonder davantage cette approche.

[Source] Cliquer ici

Leave a Reply