14 Jun

Une première cuvée extra au Moulin de Fabi

Par Christian Aniort,

moulin de fabiElle parle presque de ses oliviers et de son moulin à huile comme d’un rêve de petite fille. Sur le territoire communal de Floure, au bord de la route départementale 9113, « Le Moulin de Fabi » est appelé à devenir une halte gourmande. Ici, depuis quelques mois, Fabienne Fontes produit, transforme et commercialise ses olives. Une curiosité qui n’a rien de folklorique au beau milieu d’un territoire consacré à la vigne et au vin, entre Corbières et Minervois.

À quelques encablures de là, sur une propriété familiale de 22 hectares autrefois dédiée à la viticulture, la famille Fontes a planté 7 500 arbres. « Au bout de la cinquième année l’oliveraie a commencé à produire. J’ai attendu deux ans de plus pour passer à une phase active et développer l’outil économique auquel je songeai », raconte Fabienne Fontes. Une jeune femme pleine d’allant, adepte du principe « là où il y a une volonté, il y a un chemin », qui ne regrette pas de s’être lancée dans une aventure sans garantie au départ.

Cette nouvelle unité n’aura qu’une faible incidence sur la production française d’huile d’olive, classée au quinzième rang mondial en volume. Peu importe à Fabienne Fontes et à son moulin, un joli spécimen industriel en inox fabriqué en Italie, qui a opté pour une entreprise exclusivement artisanale.

La jeune femme fabrique des huiles vierges à partir d’olives mono variétales. « Les assemblages, ce n’est pas pour tout dessuite, dit-elle. J’ai d’abord voulu développer une gamme qui offre aux consommateurs les meilleures garanties de qualité et de traçabilité en utilisant des fruits dont l’origine France est indiscutable ». Fabienne Fontes produit exclusivement à cet effet des lucques, la picholine, la Verdale de l’Hérault, l’oliviere, la Bouteillan, l’Aglandau et la Clermontoise. Elle tient beaucoup à ce parti pris qui lui vaut de commercialiser une huile vierge extra sur un territoire qui ne peut pas se prévaloir d’une appellation géographique reconnue. En quelques mois Fabienne Fontes s’est constituée une clientèle locale, de touristes et de restaurateurs.

« C’est un bon début, dit-elle, pour une première cuvée d’environ six mille litres ». Le Moulin de Fabi s’est également spécialisé dans la confection de lucques, la reine des olives de bouche. Ces produits ont connu un joli succès, ce dimanche à Carcassonne, pour la FraîchAttitude. L’huile d’olive a des propriétés bénéfiques pour la santé, notamment sur le plan cardio-vasculaire. Cette qualité n’est pas neutre, de même l’idée d’utiliser le bag-in-box en espérant que cet emballage aux couleurs du Moulin de Fabi sera aussi incitatif que sur le marché du vin.

[Source] Cliquer ici

One Response to “Une première cuvée extra au Moulin de Fabi”

  1. lescot-renon Says:

    Bonjour,
    Je désire vendre des produits bio, produits de France, sur les marchés des environs de Lyon et cela dès le mois de novembre car je m’aperçois que la demande de la part des citadins pour des produits de goût est là mais que la réponse sur les marchés n’y répond que très peu. Je suis donc en recherche de fournisseurs producteurs bio. Ayant découvert votre site par internet, je désire avoir plus de renseignements. Pouvez-vous me dire, si mon offre peut susciter des intérêts de la part de vous ou d’autres producteurs bio de votre région. Je serais un acheteur et distributeur potentiel et régulier pour certains de vos produits. Châtaignes, farine de châtaignes, noix, fromages, herbes aromatiques et médicinales, ails, miel, olives, huile, vinaigre, escargots, foie de canard etc.
    Je souhaite dans un premier temps établir une relation par internet puis me déplacer dans votre région dès le début de novembre pour prendre contacte et m’approvisionner.
    Je désire vivement trouver des personnes intéressées pour que je puisse vendre et faire la promotion de leurs produits bio pour satisfaire la clientèle Lyonnaise avide de qualité.

    Merci pour votre réponse, bonne journée
    Carole R-L
    Renoncpointalart@hotmail.com

Leave a Reply