26 Oct

Journée d’information sur « la qualité de l’huile d’olive » A la maison de l’exportateur (CEPEX)

La maison de l’exportateur (CEPEX) a abrité, vendredi, une conférence de sensibilisation à ”la qualité de l’huile d’olive”.

huiles d'olivesCette rencontre est organisée à l’initiative du centre technique de l’agroalimentaire, avec la coopération du technopole de Bizerte, le centre d’emballage et de conditionnement (PACKTEC), l’institut de l’olivier de Sfax et de l’office national de l’huile.

L’objectif de cette rencontre est de sensibiliser les responsables et les intervenants dans le secteur à la nécessité de garantir la qualité de ce produit, de renforcer sa compétitivité, de maîtriser et de diversifier les différentes étapes de la production, l’ultime but étant de se conformer aux normes internationales en vigueur.

Inaugurant les travaux de cette conférence, m.Abdelaziz Rassaa, secrétaire d’état chargé de l’énergie renouvelable et des industries alimentaires, a souligné l’importance de l’activité de transformation de l’huile d’olive estimée, durant le Xème plan de développement (2002-2006) à 6,4% de la valeur de la production des industries alimentaires et à 43% de la valeur des exportations alimentaires. La valeur de ses investissements a dépassé 8% de la valeur globale des investissements alloués à ce secteur.

La filière comporte 1670 huileries installées dans toutes les régions de production, dont 47% au centre et au Sahel et 42% au sud. La capacité globale de transformation de ces huileries est estimée à 33 mille tonnes par jour, les huileries modernes en représentent 72%. Le secteur comporte plus de 40 unités de conditionnement, dont une vingtaine spécialisées dans le conditionnement de l’huile d’olive.

Le secrétaire d’état a passé en revue les plus importantes décisions prises en faveur du secteur et notamment le programme de mise à niveau industriel, rappelant l’adhésion de plus de 100 huileries à ce programme. Des programmes de mise à niveau de 71 huileries ont été adoptés dans ce cadre, moyennant des investissements estimés à 33,3 millions de dinars, soit 4,7 % de la totalité des investissements accordés aux industries alimentaires, depuis fin 2006.

M.Rassaa a par ailleurs rappelé que la capacité de transformation de l’huile d’olive a connu une nette amélioration au niveau des investissements qui ont permis de moderniser les unités de transformation et d’améliorer la qualité des huiles. Au cours du Xème plan de développement le taux des huiles de qualité supérieure a atteint 63%, contre 30% auparavant.

Le secteur de l’huile d’olive occupe actuellement la première place au niveau des recettes des exportations des produits alimentaires et la 4ème place au niveau des exportations nationales en général.

Le secrétaire d’état a en outre appelé à œuvrer à la concrétisation des nouvelles décisions adoptées par l’état au cours de l’année 2006, et notamment, celles relatives à l’organisation de l’approvisionnement des unités de transformation en produits agricoles, l’adoption de normes de qualité, outre l’élaboration de programmes de soutien aux entreprises désirant mettre en place un système de traçabilité de leurs produits et l’attribution d’un prix national pour la meilleure huile d’olive conditionnée.

A signaler qu’à la venir, l’accent sera mis sur la production d’huile d’olive de qualité supérieure, la réduction de la période de récolte, outre le respect des règles techniques en matière de production et de transformation et la mise à niveau des ressources humaines(formation et recyclage).

Au programme de cette conférence, figurent plusieurs interventions sur les décisions prises en faveur du secteur dans le cadre de la nouvelle stratégie arrêtée pour la promotion du secteur des industries alimentaires et sur les programmes de qualité et les acquis de la recherche scientifique.

[Source] Cliquer ici

Leave a Reply