28 Jan

Algérie, chute de la production de l’huile d’olive

Par S. Djelloul,

olivier arbreDésormais, la production d’huile d’olive au niveau de la wilaya d’Aïn-Témouchent, devient une actualité agricole. Cette année 2007, elle a atteint une quantité de 27 307 quintaux en enregistrant une nette baisse si l’on compare les 35 000 qx récoltés en 2006.

Il est à constater que la catégorie d’olive de table est dominante avec 20 360 qx.

Les huileries absorbent les 6 947 qx pour être transformés en huile d’olive dont la production est estimée à 85 000 l jugée très insuffisante par rapport à la forte demande des Témouchentois.

Concernant les causes de ce recul en production, les services agricoles de la wilaya (DSA) citent l’arrachage massif des anciennes plantations d’oliviers datant de l’ère coloniale, le manque de sérieux dans le travail sérieux et l’absence de suivi voire même l’absence d’engrais et pour terminer les conditions climatiques défavorables à l’agriculture.

Beaucoup d’agriculteurs ont oublié les rudiments de l’arboriculture, il faut tailler et irriguer les oliviers. Une autre cause d’origine humaine est la récolte anarchique des olives, elle se fait généralement avant la maturité des olives.

Ce qui se répercute sur la physionomie des oliviers. La même source (DSA) indiue que la superficie totale plantée en oliviers est estimée à 12 283 ha, ils se concentrent principale ment dans les plaines de M’lata sur une superficie de 3 089 ha sous forme de champs d’oliviers, alors que 9 194 ha , quant à eux arborent les routes et se dispersent à travers les autres champs agricoles.

En matière de production ce sont 244 000 oliviers qui sont productifs, ils s’étendent sur une superficie de 3 901 ha et les 8 382 ha contiennent les jeunes plants englobant 1 072 ha d’oliveraie et les 122 750 oliviers plantés à la lisière desdiverses routes. Concernant le rendement un quintal d’olive produit 122 litres d’huile après transformation dans la huilerie.

La wilaya enregistre 5 huileries dont deux seulement sont fonctionnelles à 100%. Depuis fin 1999, les efforts de l’Etat en matière de soutien agricole ont abouti à la plantation de 572 000 oliviers (arbres) contre 196 000 oliviers en 1999. Enfin citons qu’après le revers de la commercialisation des vins, plusieurs vignerons se sont convertis en oliveraies conformément aux directeurs du ministère de Tutelle. D’ailleurs, il est attendu une importante production en 2010.

[Source] Cliquer ici

Leave a Reply